La pandémie ne ralenti pas les fraudeurs